«

»

Avr 23

La nouvelle procédure esta pour partir aux Etats-Unis

Pour partir aux Etats-Unis depuis la France, un voyageur peut opter entre utiliser le visa officiel ou l’autorisation de voyage esta. Cette dernière a été mise en place en 2009 par le gouvernement américain afin de servir d’alternative au visa. Elle n’est cependant valable que dans le cadre du programme d’exemption de visa, pour les ressortissants venant de pays éligible.

Pour savoir si votre pays d’origine en fait partie, il suffit de vous connecter à un des sites spécialisés esta et voir les conditions d’admission. C’est d’ailleurs la première formalité que l’on doit s’assurer avant d’envoyer une demande d’autorisation. Pour pouvoir effectuer un voyage avec le document électronique esta, il existe certaines étapes à entreprendre.

 

Etape 1 : faire une demande en ligne

Pour avoir la possibilité de voyager avec l’autorisation esta et partir pour les Etats-Unis, le futur voyageur doit effectuer une demande en ligne.

Et ce après s’être assuré que son pays d’origine est bien dans la liste des pays éligible au programme. Pour ce faire, il suffit de trouver un site spécialisé esta qui se propose de vous aider tout au long de la procédure.

Etant donné que le formulaire se présente comme un questionnaire, pour faire une demande, il faut répondre aux questions posées.

Elles concernent notamment l’identité, les raisons du voyage et les antécédentes demandes effectuées et les réponses obtenues pour partir aux Etats-Unis. L’ensemble de ces informations servira à établir le profil du voyageur et à déterminer s’il peut ou non fouler le sol américain.

 

Etape 2 : paiement de la taxe

Si auparavant, faire une demande esta était gratuit pour tous, depuis 2010, les autorités américaines ont décidé d’y apposer une taxe.

Une somme que le demandeur doit s’acquitter pour toute nouvelle demande ou de renouvellement d’autorisation. Selon les sites spécialisés, cette somme varie entre 20 et 50 euros.

Elle demeure donc abordable à tous, contrairement au visa qui demande un investissement plus conséquent. Cette somme est payable à travers le site même d’inscription avec une carte bancaire ordinaire.

Elle doit impérativement être payée en même temps que l’envoi de la demande, sous risque de voir votre dossier refusé.