«

»

Juin 13

Vieillesse et santé en assurance sociale

L’assistance et l’assurance sont les deux principales techniques de protection sociale. Ces 2 types de méthodes se distinguent par les principes qui les fondent et ce qu’elles impliquent en termes de droit, de devoirs et de conditions d’accès. Elles visent alors à fournir aux citoyens un certain degré de sécurité. Notamment, lorsqu’ils sont confrontés à la vieillesse et à quelques problèmes de santé entre autres.

 

La vieillesse et les survivants en assurance sociale

vielleLe vieillissement de la population est l’un des phénomènes qui surgisse actuellement avec l’allongement de l’espérance de vie. Cela rajoute aux difficultés rencontrées par les familles étant donné qu’elles s’élargissent et que les personnes actives ne sont pas en mesure d’apporter la sécurité à tous ses membres. De ce fait, diverses solutions ont été mise en place afin d’apporter assistance aux personnes âgées.  Dans certains cas, cette assistance se présente sous la forme d’un paiement périodique lié au salaire.

Cependant, quelques pays versent un montant d’une valeur fixe sans aucun rapport avec les anciens revenus, tandis que d’autre offre une pension liée aux revenus. Sinon, les prestations de vieillesse sont généralement accompagnées de prestation pour les survivants. Cette dernière est alors un pourcentage soit de la somme versée à la personne décédée jusqu’au moment du décès, soit le montant que la personne assurée aurait eu droit si elle avait atteint l’âge de la retraite. Cette prestation pour les survivants est limitée aux veufs et aux veuves qui ont de jeunes enfants à charge, qui ont dépassé un certain âge ou qui sont invalides.

 

La santé dans l’assurance sociale

La politique de la santé est le domaine le plus important dans une politique sociale. En effet, elle permet à son détenteur d’avoir accès à des soins abordable et de qualité. De ce fait, on peut distinguer un certain nombre d’outils et de mesures politiques qui vont dans ce sens. On distingue, en premier lieu, la prévention et la détection précoce en cas de maladies grave. Ensuite, il y a la coordination entre les soins de santé et les différents secteurs. Il y a donc une réadaptation des soins communautaire dans le but d’apporter assistance à un plus grand nombre de la population.

De plus, ce type d’assurance permet le choix d’un modèle de financement adéquat pour les différents segments de la population. Cela revient à dire que les systèmes de soins prennent en compte la protection financière contre les coûts exagérés des prestations.